Ministère du Pétrole et des Hydrocarbures

Sceau de Republique Gabonaise

Le bloc pétrolier

Logo

Deux nouveaux blocs pétroliers pour Perenco au Gabon


La compagnie pétrolière française Perenco vient d’augmenter son parc de blocs pétroliers au Gabon avec la signature, le vendredi 21 décembre 2012, d’un accord avec le gouvernement gabonais via le ministère du pétrole.


Manœuvres sur une plate-forme de forage Perenco au Gabon © Perenco

Le communiqué du gouvernement qui rend public cet accord indique qu’il s’agit du quatrième contrat pétrolier signé en moins d’un an par la société Perenco Oil & Gas Gabon avec l’État Gabonais. Il précise que «cela montre à suffisance l’intérêt de cette société pour notre domaine pétrolier et la confiance portée à notre pays qui jouit d’une stabilité politique et économique en matière d’investissement».

Troisième producteur d’or noir au Gabon après Shell et Total, Perenco a conclu avec le gouvernement gabonais cet accord qui lui octroi deux nouveaux blocs pétroliers situés au large de Port-Gentil. L’accord de ces deux permis a été signé par le Ministre gabonais du Pétrole, Etienne Dieudonné NGOUBOU et l’Administrateur général de Perenco Oil & Gas Gabon, Denis Chatelan.

Baptisés «Mono n°G4-241» et «Nkouene n°G4-242», ils sont situés à l’Ouest du bassin pétrolier gabonais, en bordure des côtes maritimes, dans la Province de l’Ogooué-Maritime. Ces blocs couvrent une superficie totale de 1 284,73 Km2. Ils nécessiteront un investissement de 32 milliards de francs CFA.

Première source de revenus du pays, la production gabonaise de pétrole avait atteint un pic de 18 millions de tonnes en 1998. Depuis, la production a considérablement chutée et stagne, depuis le début des années 2000, autour de 12 millions de tonnes par an. Malgré cette chute de la production, le pétrole reste le soutien fort de l’économie du Gabon grâce à l’envolée du coût du baril sur le marché international.

Publié le : 22 / 09 / 2014


En Haut